Une condamnation pour «outrage» ne sera pas suffisante, nous exigeons une réponse pénale forte