Yves Lefebvre dénonce la signature d'un protocole au rabais