Zone difficile pour Grenoble

03 août 2017

UNITÉ SGP POLICE n'a pas cessé de demander, à juste titre, le classement de GRENOBLE en ZONE DIFFICILE :  

 

Au président de la république : SARKOZY (2010)

 

Aux différents ministres de l'Intérieur venus sur Grenoble : HORTEFEUX (2010), VALLS (2014) CAZENEUVE (2016)...

 

Au DCSP (LALLE) en déplacement sur Grenoble le 22/05/2017 "j'ai étudié votre demande et la situation de Grenoble, et je vous confirme que Grenoble détient tous les critères pour être classe en Zone Difficile : je porte un avis favorable votre demande"

 

Aux différents préfets de l'Isère : LE DOUARON, SAMUEL, BONNETAIN mais également Monsieur le Préfet BIEFFRE lors des audiences du 13 septembre 2016, du 28 octobre 2016 et du CT du 16/12/2016 : "J'ai fait, pour la deuxième fois, la demande au ministère de se pencher sur la situation de Grenoble".

 

Jean-Yves Coquillat, procureur de la république de Grenoble déclare le 26/07/2017: De toute ma carrière, je n’ai jamais vu une ville qui était aussi pourrie et gangrenée par le trafic de drogue que Grenoble.

 

Les chiffres de la délinquance parlent d'eux même !!!

 

En Isère, 11 717 vols sans violence ont été recensés en 2016. Il y a eu 1164 vols violents sans arme et 222 vols avec armes. 3 798 personnes ont été victimes de coups et blessures volontaires. Et il y a eu 7 308 cambriolages de recensés dans notre département. Enfin, 3359 véhicules ont été volés. 6 418 ont été visités par des voleurs à la roulotte et 2 648 accessoires de véhicules ont été dérobés.

 

UNITÉ SGP POLICE réitère sa demande par voie de presse ( France 3 alpes du 31/07/2017) et saisi le Bureau National afin que NOTRE demande soit relayée au plus haut niveau.

 

Il est temps que l'administration cesse de faire la sourde d'oreille !!!

RégionsÉchos de la région SUD-EST